Et si on renationalisait les autoroutes !

Partager

Voilà, la nouvelle est tombée : Les péages d’autoroute verront leurs tarifs augmenter de 0,85% à partir du 1er février 2020. Après la hausse de l’année dernière de 1,8% on arrivera donc à 2,5% sur deux ans.

Alors ? Me direz-vous, cette hausse est peut être nécessaire, les sociétés d’autoroute sont peut-être en difficulté financière et cette augmentation des tarifs est vitale pour elles. Non, et au contraire si l’on en croit “Auto plus” qui annonçait en février  que les bénéfices des sociétés d’autoroute étaient de 350.000 € de bénéfices par kilomètre !

De son coté, Hervé Maurey. Sénateur centriste déclarait en février 2019 sur Europe 1

« L’activité autoroutière représente 15% des activités de Vinci, mais 60% de leur profit. Le chiffre d’affaire des sociétés d’autoroute est de 10 milliards d’euros, et elles dégagent une marge brute de 73%. Ça n’a fait que s’aggraver au fur et à mesure des années. C’est scandaleux «« 

Alors, je ne reviendrais pas sur les raisons et les conditions du bradage des autoroutes françaises et le transfert de 9 000 kilomètres d’autoroutes au secteur privé sous le gouvernement Villepin. .. 

» Gilles Carrez étudie le sujet de près à l’époque. “L’État a fait une mauvaise affaire. Mais même à 20 milliards, c’est une mauvaise décision du point de vue de l’intérêt général.” Dans un rapport publié en 2009, la Cour des comptes estimait à 24 milliards d’euros la valeur globale des concessions privatisées (France inter Mars 2019). »

Il devient donc urgent de renationaliser les autoroutes et de faire en sorte, sinon de les rendre gratuit, du moins de diminuer d’une manière drastique les tarifs pour que les bénéfices ( 27 milliards d’euros de dividendes depuis 2006) profitent aux contribuables Français et non aux divers fonds de pension comme c’est le cas aujourd’hui.

Michel COLAS

Laisser un commentaire